Entre le rock et la magie, il n'y a qu'un pas...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 When blindness open your eyes [Libre]

Aller en bas 
AuteurMessage
Sidney Johnson

avatar

Féminin Nombre de messages : 86
Age : 27
Date d'inscription : 13/06/2008

Rock-Magik
Niveau magique:
70/100  (70/100)
Relations ::
Année d'étude: Cinquième

MessageSujet: When blindness open your eyes [Libre]   Dim 15 Juin - 18:32

Le néant. Un silence infini et une solitude extrême. On ne voit et n'entend rien. C'est ainsi que Sidney faisait abstraction du monde qui l'entourait. Avec seulement son baladeur en guise de compagnon, elle marchait dans les rues, ne voyant pas vraiment où elle allait, enfin...c'est assez inexplicable, avoir l'habitude de se promener sans se soucier de ce qu'il se
passe, pour la petite rouquine c'est habituelle.


Voir la musique. Vous en avez déjà entendu parler ? J'endoute. C'est tout simplement lorsqu'on se laisse entrainer par elle, on imagine une scène qui lui colle à la peau avec ou sans vous comme personnage principal. Vous pouvez lui coller des visages, des lieux, des sentiments, une histoire même ! Mais au détriment de ce qi vous entour réellement. Par chance, ou bien peut être pas. Selon Sidney s'en est une, elle arrive à entrer dans cette virtualité démente qui la détend tel une drogue douce sur son consommateur mais arrive à ne pas se faire écraser, ou bien à ne pas se faire bousculer. Elle ne voit pas ce qu'il se passe donc ne peut pas expliquer ce phénomène.

Il s'agit de la magie surement. Quelque chose de magnifique et d'enchanteur mais qui peut être néfaste si jamais elle ne fonctionne pas. Sidney s'en fiche. Oui, elle voudrait retrouver son frère malgré son désir de créer un rock-band mais la souffrance est une tare parfois. À tel point que par moment elle voudrait se laisser mourir. Une chanson se termine sur son mp3. Une autre commence. Une chanson qu'elle connait tres bien. Elle ouvre les yeux en grand, voyant alors son frère qui aujourd'hui aurait eu 20ans. C'était son anniversaire.


Elle courait vers lui, les larmes coulaient le long de ses joues, elle y mettait tout son cœur. Le fil de ses écouteurs se débrancha de la petite clé noire. Plus de musique...plus d'images...non. Elle voyait la réalité, venant à peine de se reconnecté au monde réel, elle vit qu'elle était au milieu de la route. Un bus qui klaxonnait, des phares allumés, un crissement de pneus sur le goudron et...

Rien. Elle fut attiré violemment hors sur le trottoir. Des gens crier, elle aussi avait eu peur, mais elle n'avait pas émit un seul son. Elle aurait été contente...peut être ? Elle ne savait pas. Elle aurait voulu revoir son frère encore. Le rejoindre même, alors à quoi bon essayer d'éviter ce qui l'attendrait un jour ou l'autre ? Quelqu'un l'avait tiré. Qui était-ce ? Les yeux emplie de larmes elle ne voyait pas grand chose, elle continuait de pleurer...déçue ? Ou bien consciente de ce qu'elle avait voulu faire ? La personne la secouait, lui parlait même. Elle n'entendait pas comme il faut. Elle ne voulait pas entendre de reproche, de compassion. Rien. Elle se laissa tomber, ses jambes étant trop faible. Le regard vide et les yeux au ciel, mais celui ou celle qui venait de la "sauver" la souleva. Elle resta muette, alors que la personne l’emmener à l’abri du regard des gens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://skins-rpg.forumactif.org
Tom Scott
>Lover Guitarist • [admin]
avatar

Masculin Nombre de messages : 1759
Age : 29
Localisation : In my dreams...
Humeur : Everything's ok... or not.
Date d'inscription : 14/01/2008

Rock-Magik
Niveau magique:
35/100  (35/100)
Relations ::
Année d'étude: Deuxième

MessageSujet: Re: When blindness open your eyes [Libre]   Lun 16 Juin - 14:45

    Ce jour là, Tom décida d'aller se promener seul dans les rues.
    Il voulait mettre la musique entre parenthèse pour la journée, ainsi que ses problèmes. Du coup, sa guitare n'était pas sur son dos, ses écouteurs non plus dans ses oreilles.
    Aujourd'hui, il serait lui-même. Enfin, disons qu'il serait un garçon simple, ni dragueur, ni fou de musique. Il serait sans but. Juste celui de vivre une journée sans souci, libre.

    Tom marchait donc sans point d'arrivée. Il vadrouillait d'un bout à l'autre de la ville proche de Rock-Magik. Parfois il découvrait une jolie petite ruelle, comme celle dans laquelle il était à l'instant. Les balcons étaient très fleuri. Les maisons étaient en vieilles pierres. L'esprit était très sympa. Tom aimait bien les ambiances rurales et chaleureuses. Il avait l'impression de pouvoir rentrer dans chaque maison, pourtant modestes, et d'être accueilli comme un roi !


    Les allées bordées d'arbres dorénavant verts le menèrent jusqu'à une grande avenue. Les klaxons reprirent leur droit tonitruant. Heureusement, Tom appréciait tout autant la ville. C'était vraiment son environnement. Il y avait pleins de choses à faire, c'était toujours en mouvement. Il y avait de l'action à tout bout de champs, tout comme lui rêvait sa vie. Stop. Il avait dit qu'aujourd'hui, il ne rêvait pas. Il faisait seulement le vide dans sa tête. Plus de pensée, plus de rêve, plus de musique, plus de souci.

    Seuls le bruit de ses pas sur le macadam résonnait dans son esprit.
    Il s'arrèta devant un passage piéton, entouré de visages inconnus. Mais un crissement de pneus lui fit détourner le regard du sol barriolé. Un bus lançait maints appels de phare et plusieurs coups de klaxon à une jeune fille rousse en plein milieu de l'avenue. Il regarda en face. Le petit bonhomme était rouge.
    Reposant ses yeux sur la jeune fille, il la vit fermer les siens. Le bus l'évita de justesse sur la gauche, manquant de percuter une voiture en face. Personne ne réagissait depuis le début de cet affolement... Seul Tom tira la manche de la rousse afin de l'amener sur le trottoir et lui éviter de nouveaux désagrémment autoroutiers.

    - Fiouu. C'est bon, tu peux rouvrir les yeux. Qu'est ce qui t'as pris de traverser comme ça !

    Les gens préssés avaient repris leur course contre la montre, oubliant en un instant l'accident. Tom en était sidéré ! Pas une parole, pas même un regard réconfortant pour la demoiselle. Le monde était vraiment égoïste.
    La fille reprit lentement ses esprits. Tom n'attendait pas vraiment de réponse. Il la prit par la main, tout en regardant le petit bonhomme éclairé de vert. Il reprit alors en rigolant :

    - Maintenant, on peut traverser !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heilig-fraizii.skyblog.com
Sidney Johnson

avatar

Féminin Nombre de messages : 86
Age : 27
Date d'inscription : 13/06/2008

Rock-Magik
Niveau magique:
70/100  (70/100)
Relations ::
Année d'étude: Cinquième

MessageSujet: Re: When blindness open your eyes [Libre]   Lun 16 Juin - 17:23

Toujours inconsciente, du moins suffisamment pour tenir à présent debout, Sidney suivit l'inconnu sans vraiment savoir ce qu'il se passerait ensuite. Folle ? Non peut être pas à ce point. Perturbé en tout cas elle l'était. Elle cligna des yeux, laissant les dernières gouttes d'eau salées glisser sur sa peau rougit par le froid et l'humidité et pu voir que son sauveur était un jeune homme. Il la tenait par la main et l'aidait à traversait. Elle, elle le suivait du regard, encore sous le choque, surement en train de réaliser ce qu'il aurait pu se passer s'il n'avait pas été là. La bouche entre ouverte et les yeux fixé, on aurait dit qu'elle était morte, et pourtant elle était toujours de ce monde.

Lorsque le jeune homme la fit s'asseoir sur les marches d'un petit escaliers d'entré d'immeuble, elle ne répondait toujours pas à ses interrogations. La rouquine se rendit compte qu'elle avait agit stupidement. Il lui demanda alors ce qu'il lui avait passé par la tête à ce moment la, et elle se contenta d'observer son baladeur encore accroché à son jean, ainsi que ses écouteurs qui pendait le long de sa cuisse. Il avait été seul à répondre à sa détresse. Tout le monde riait, marchait, roulait, s'énervait mais personne ne s'en était soucié.

Elle regardait la route, le lieu de l'accident. Le chauffeur qui ne s'était pas arrêté. Les passants qui suivait le cours de leur vie. Subitement, elle se tourna vers le jeune homme, le questionnant du regard. Elle voulait savoir pourquoi. Pourquoi est ce qu'elle était vivante. Pourquoi il avait bougeait alors que personne ne se souci de quoi que se soit et absolument pas des autres ?


-P-Pourquoi...

Il était surpris et se demandait surement ce qu'elle avait bien pu murmurais. Etant trop faible pour pouvoir parler à voix haute, elle avait susurré simplement.

-Pourquoi tu m'as sauvé ?

Elle était étonné. Posant son intrigue sans être ni agressive, ni quoi que ce soit d'autre, elle venait de lui déclarer que sa lui était égal de mourir. Lui en demanderait-il en retour la raison pour laquelle elle voulait sombrer ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://skins-rpg.forumactif.org
Tom Scott
>Lover Guitarist • [admin]
avatar

Masculin Nombre de messages : 1759
Age : 29
Localisation : In my dreams...
Humeur : Everything's ok... or not.
Date d'inscription : 14/01/2008

Rock-Magik
Niveau magique:
35/100  (35/100)
Relations ::
Année d'étude: Deuxième

MessageSujet: Re: When blindness open your eyes [Libre]   Lun 16 Juin - 19:12


    Il la fit donc traverser, la tenant par la main, au cas où, car elle ne semblait pas encore remise de ses émotions... Tom se dirigea vers des marches et l'y fit assoir. Son teint était blème, blanc, livide. Choisissez l'adjectif. En tout cas, il contrastait énormément avec sa chevelure rousse flamboyante.
    Elle baissa les yeux. Il fit de même et orienta son regard dans la même direction qu'elle : ses écouteurs bringueballer sur sa cuisse.
    Tom en vint à penser que si elle ne commençait pas à parler, il devrait lui mettre quelques claques ! Heureusement pour lui, et surtout pour elle, il n'eut pas à le faire car elle bougea les lèvres. Le guitariste n'entendit pas son murmure, elle sembla le comprendre et répéta à peine plus fort mais ayant retenu l'attention du jeune homme. Pourquoi ?

    Mais merde à la fin ! D'abord Emy qu'il avait sauvé de la noyade ! Maintenant cette inconnue en plein milieu d'une route ! Les filles étaient vraiment dingues à se demander pourquoi on les sauvait ! C'est tout naturel ! On voit une personne qui va mourrir, on a la possibilité de la sauver.. et bien on ne se tourne pas les pouces et on y va ! Tom n'était pas un super-héros, il n'était en aucun cas parfait avec ses gros défauts, il n'était pas le mec romantissime, et pourtant, il le faisait. Etait-ce si anormal que ça ?

    Pourtant, la jeune femme l'avait dit sur un ton doux, sans amertume, ni agressivité. Pas comme Emy qui l'avait de suite insulté d'égoïste. C'était un autre cas.
    Ce qui convaint à calmer les pensées se bousculant dans l'esprit de Tom.
    Elle semblait seulement... étonnée. Comme si elle s'attendait à ce qu'un bus l'écrabouille ! Ca non plus, ça n'était pas courant ! A moins qu'au contraire, elle avait espèré que quelqu'un d'autre lui porte secours, que les gens se soient inquièté... mais non.
    Tom ne sut que répondre.
    Il n'y avait pas de raison. Il l'avait sauvé un point c'était tout. Sauvé. Aidé. C'était pareil. A vrai dire, il l'avait seulement attirée sur le trottoir. Il ne fallait pas exagérer.
    La preuve que son geste n'était pas héroïque : il ne se retrouverait pas à la une des journaux demain matin ! Ca, il préfèrait attendre d'être au sommet avec Total Hysterical... Et voilà la musique qui revenait ! Comme quoi, il ne pouvait pas s'en passer.
    Mais en attendant, il avait une jeune inconnue desespérée devant lui.
    Il ne trouva d'autre réponse que de se présenter, évitant le sujet :

    - Eum.. Eh bien.. Je m'appelle Tom. Et toi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heilig-fraizii.skyblog.com
Sidney Johnson

avatar

Féminin Nombre de messages : 86
Age : 27
Date d'inscription : 13/06/2008

Rock-Magik
Niveau magique:
70/100  (70/100)
Relations ::
Année d'étude: Cinquième

MessageSujet: Re: When blindness open your eyes [Libre]   Lun 16 Juin - 20:11

À sa question il ne répondit pas. Elle ne releva pas bien que cela l'interessait mais Sidney avait réalisé à temps qu'il avait agit comme n'importe qui aurait du le faire en temps normal. Elle fut effectivement étonnée que personne d'autre n'ai réagit mais en même temps fut soulagé dans le sens ou personne d'autre n'était impliquée. Il était encore là, alors qu'il aurait très bien pu partir.

La moindre des choses était de lui répondre mais Sidney avait encore du mal. Elle ne pouvait plus bougeait, pétrifiée à l'idée qu'elle aurait pu faire la plus grosse bêtise que son frère n'aurait pas voulu qu'elle fasse. À cette penser elle laissa échapper quelques larmes. Le jeune homme la regarda en équarquillant les yeux, se demandant surement ce qu'il lui prenait.

Elle sourit timidement et surtout gênée avant de pouvoir prononcer avec une voix tremblottante quelques phrases.


-Dé-Désolé...je pensais à...enfin...

Elle marqua une pause et essuya ses larmes tout en se mordant la lèvre. Elle se sentait stupide face à lui. La première chose qu'elle avait demandé était Pourquoi. Elle aurait pu dire merci tout simplement. Elle décida alors de surmonter cette tare qui bloquait sa gorge et l'empecher de parler pour pouvoir faire ce qu'elle aurait du faire depuis un moment.


-Je...m'appelle Sidney. M-merci de m'avoir aidé.

Elle ne savait vraiment plus quoi dire, mal l'aise, ne sachant même pas la raison de cette gêne. Pourquoi était elle comme ça ? Elle ne l'avait jamais été avant, tout comme elle n'avait jamais eu de problème à cause de son baladeur. D'ailleurs, pour passer le temps elle le rangea, maladroitement.

Elle n'avait pas envie de se retrouver seule de nouveau. Trop fragile en ce moment pour pouvoir se laisser aller, la petite rouquine aux yeux bleus, voulait réagir, c'est à dire parler à son "sauveur" mais n'avait pas pour autant envie d'être une tare pour lui. Elle se disait qu'elle devait surement l'embeter à force de rester la sans dialoguer.


-Tu...hum...non dé-désolé...je sais aps quoi dire...merci de pas m'avoir laissé...je...


Elle souffla impuissante, voyant que quoi qu'elle fasse elle n'arrivait pas à parler. Tom, ainsi se prénomait-il rit de cela, elle voyait bien que ça n'était pas méchant et se mit à sourire. Il ne la prenait ni pour une folle, et elle n'avait pas l'air de le déranger trop.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://skins-rpg.forumactif.org
Tom Scott
>Lover Guitarist • [admin]
avatar

Masculin Nombre de messages : 1759
Age : 29
Localisation : In my dreams...
Humeur : Everything's ok... or not.
Date d'inscription : 14/01/2008

Rock-Magik
Niveau magique:
35/100  (35/100)
Relations ::
Année d'étude: Deuxième

MessageSujet: Re: When blindness open your eyes [Libre]   Jeu 19 Juin - 18:18


    Toujours choquée, elle ne releva pas sa réponse, laissant glisser une goutte salée le long de sa joue blanche. Elle était pétrifiée. Et Tom ne savait comme réagir. Il ouvrit de grands yeux : son prénom lui rappelait-elle un autre malheur au point de la faire pleurer ? Mais rapidement, elle se reprit, écrasant la larme, remplacée par un timide sourire. Elle esquissa quelques phrases d'excuses mais le guitariste ne comprenait pas bien pourquoi. Puis, elle fit une pause, se mordillant la lèvre discrètement. C'était plutôt mignon. Tom avait l'impression de la mettre mal à l'aise, mais il ne pouvait pas la larguer comme ça après cet incident.
    Enfin, elle décida de se présenter : Sidney le remercia.
    Après avoir rangé dans sa poche son baladeur, elle tenta à nouveau quelques phrases d'excuses, qui se terminèrent en un vague soupire. Elle bafouillait, ce qui fit rire Tom. Oh ! Pas méchamment, c'était simplement parce qu'il n'avait pas l'envie d'être désagréable. Il avait l'habitude de mettre mal à l'aise mais pas pour les mêmes raisons, qui étaient plutôt dragueuses...

    - Pas de souci, t'inquiètes pas ! C'est normal.

    Il voulait seulement détendre l'atmosphère, et c'était plutôt difficile.
    Tom ne trouva qu'à proposer une petite balade dans la ville. Autant continuer ce que tous deux faisaient auparavant seuls.

    - Ca te dit, on continue à se promener un peu, quitte à s'assoir à un café ?

    Elle ne dit rien à nouveau, en tout cas, Tom avait détourné le regard vers les rues environnantes pour chercher un café dans le coin, du coup il n'avait pas pu voir si elle avait bougé les lèvres pour murmurer.
    Cependant, Sidney se leva, signe de son approbation.
    Quelques pas hésitants vers Tom montrèrent qu'elle ne semblait pas encore remise de son accident. Le jeune homme quant à lui, préfèra ne plus y penser et la considérer comme toutes les autres filles normales à qui il ne venait rien d'arriver. Peut-être qu'ainsi, elle pourrait au moins effacer un instant son trouble. Car si elle avait traversé cette rue sans s'apercevoir qu'un bus fonçait sur elle, c'est qu'elle avait été troublée, Tom en était persuadé. Sidney ne parassait ni dingue ni suicidaire. Un simple oubli ?
    Il lui prit seulement le bras, auquel elle parraissait s'accrocher vaillamment.
    Ses jambes flageollantes s'assurèrent et ils partirent, restant bien auprès du troittoir, Tom étrangement du coté de la route.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heilig-fraizii.skyblog.com
Sidney Johnson

avatar

Féminin Nombre de messages : 86
Age : 27
Date d'inscription : 13/06/2008

Rock-Magik
Niveau magique:
70/100  (70/100)
Relations ::
Année d'étude: Cinquième

MessageSujet: Re: When blindness open your eyes [Libre]   Jeu 26 Juin - 15:44

Après ses multiples excuses, Sidney ne savait plus quoi dire. Elle était encore gênée. Gênée de quoi me diriez vous ? Après tout il l'a bien sauvé, elle devrait au contraire se sentir plus à l'aise avec lui qu'avec n'importe qui d'autre. Ou bien même pouvoir grace à lui retrouver son caractère normal. Oui, car il est évident que la demoiselle n'était pas dans son état normal. Elle, dirait qu'elle ne l'était pas de toute façon. Chose totalement absurde bien sur, comparé aux gens de son age, elle était tout ce qu'il y avait de plus banale. Enfin à une exception faite, son passé ne l'était pas et la magie musical qu'elle produisait tout comme les autres élèves de Rock-Magik avait quelques particularité. ça ne les empéchait pas de vivre pour autant.

Revenons à notre sujet, la rouquine ne pouvait se dégourdir en ce moment. Tom lui avait peut être épargné la mort, mais au final, elle avait honte d'avoir voulu tenté l'expérience de son frère, non pas sans toute l'innocence dont celui-ci avait fait preuve. En faisant se geste elle avait exposé ses faiblesses à tout ceux qui étaient dans la rue. Au lieu d'une stimulation et de réagir comme si de rien était, la jeune femme s'était renfermée. Son ange gardien ici présent, Tom, était en train de lui faire une proposition pour éviter qu'elle ne reste dans cette perspective. Elle sourit malgré elle, même s'il ne la regardait pas elle était contente, car elle sentait que le jeune homme la considérait comme normal.

C'est d'un pas mal assuré, ne se sentant pas encore capable de s'exprimer correctement dans une langue familière, elle préférait compter sur la compréhension de son ami. Il lui tendit son bras, qu'elle saisit pour ne pas tomber, puis reprenait petit à petit confiance en elle. Ils marchèrent le long du trottoir, et Sidney se remémora la scène ou elle avait cru voir Tom désolé. C'était le moment ou elle avait laissé sa dernière larme coulé. "S'en voulait-il ?", voila la question qu'elle s'était posé. Ne voulant pas que sa soit l'unique raison de ce regard qui n'avait pourtant duré que l'espace de quelques secondes, elle avait prouvé en effaçant d'un geste de la main le liquide sur sa joue qu'il ne devait pas l'être.

Doucement, elle se détendait, relachant même la pression qu'elle exercait sur le bras du jeune homme. Au lieu de toruver la situation on peu brusqué par le fait qu'elle tienne un inconnu à ses cotés, elle évitait d'y penser et commençait même à reprendre un peu des couleurs. Oui, simplement des joues pales mais rosées. Mais voila, premierement elle marchait du côté des bâtiments, évitant les voitures, puis deuxièmement, un coup de klaxon de la part d'un conducteur impatient la fit sursauter à tel point que le peu de confiance qu'elle avait regagné s'évapora en un instant. Elle venait également de s'agripper au bras du jeune homme, fermant les yeux, se pétrifiant littéralement sur place.

Lorsqu'elle réouvrit les yeux, la rouquine remarqua qu'elle tenait fermement le bras de son ami. Elle le relachant, mal à l'aise, c'était plutôt prévisible, mais têtue comme pas deux, Sidney n'aimait pas montrer ses faiblesses. Elle regarda alors le jeune homme qu'elle n'osait affronté du regard depuis un certain temps et s'aperçu qu'il lui offrait une expression plus encourageante que surprise.

Vous savez, ce genre de regard que certaines personnes peuvent capter et pas d'autres ? C'est un peu comme une sorte de compréhension dans un band. Lorsqu'un seul prend une innitiative et se retourne pour voir si les autres le suivent, il y a une sorte d'approbation. Et bien c'est exactement ce qu'il venait de ce passer. Sidney avait l'impression de se retrouver à Rock Magik, où les élèves, de par leur passion commune se comprenne. Cependant ce n'était pas la même raison. C'ets ce qui la refit descendre de son nuage. Etait-il musicien lui aussi ?


-Par-pardon...je...j'ai eu peur ><
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://skins-rpg.forumactif.org
Tom Scott
>Lover Guitarist • [admin]
avatar

Masculin Nombre de messages : 1759
Age : 29
Localisation : In my dreams...
Humeur : Everything's ok... or not.
Date d'inscription : 14/01/2008

Rock-Magik
Niveau magique:
35/100  (35/100)
Relations ::
Année d'étude: Deuxième

MessageSujet: Re: When blindness open your eyes [Libre]   Sam 28 Juin - 16:58


    Une vingtaine de pas furent suffisant. Sidney retrouvait rapidement son assurance et elle relâchait doucement le bras du garçon, quelque peu gênée d'être aux côtés d'un inconnu. Du moins, c'est ce qu'elle laissait paraitre, mais souvent, lorsque les personnes viennent de vivre un moment particulièrement choquant, toutes leurs émotions, voir même leurs pensées, peuvent se lire sur leur visage...
    Tom dut alors y penser. Il ne la connaissait pas et pourtant, il voulait l'aider et la soutenir. Au moins, une inconnue ne savait rien de lui, et aucun préjugé ne pouvait paraitre, décidémment, la journée semblait être comme il l'avait prédit, en quelque sorte : sans vie passée, juste une simple journée, un simple garçon.

    Malheureusement, un klaxon furieux éclata ! et Sydney se retrouva alors dans la même position que précédemment, c'est à dire, aggripé à son bras. Ses couleurs se dispercèrent aussi vite que le conducteur avait accéléré. Tom lança un regard mauvais à la voiture, déjà loin.
    Leurs pas s'étaient en revanche arrètés, et la jeune fille gardait les yeux fermés, la tête enfoui contre le tshirt blanc de Tom. Finalement, elle releva la tête et croisa le regard de ce dernier. Il lui souriat, un peu amusé par sa réaction démesurée face à un klaxon, même si, compte tenu des faits, elle était prévisible et par ses nouvelles excuses lorsqu'elle relacha son emprise.

    - Pas grave ! Jcrois que finalement, on va pas marcher dans l'avenue... dit-il en ajoutant un clin d'oeil.

    Il continua sa marche de quelques pas, entrainant Sidney, et à la première rue qui se présenta, il y tourna. Il y avait là beaucoup moins de voitures à une vitesse affolante.
    Tom regarda autour de lui et reconnut une ruelle qu'il avait emprunté plus tôt dans l'après-midi. Avec chance, il se rappela d'un petit café dans le coin. Ils passèrent devant une maison aux volets bleus, oui ! c'était bien le chemin, et un peu plus loin, il aperçu l'enseigne. Un lieu réellement sympatique ! Des fleurs de toutes les couleurs dans des jardinières étaient pendues aux fenètres. Il y règnait une ambiance très estivale. On se serait cru en Provence, en France.
    Il amena la jeune fille aux joues à nouveau rosées et lui montra de la main une table en fer forgé pour deux. De toute manière, il n'y avait pas grand monde.

    - Sauf si tu préfères rentrer chez toi...

    Sans un mot, elle refusa. Et elle s'installa sur la chaise la plus proche, Tom la rejoignant en face, silencieux. Il espèrait bien que cette ambiance chaleureuse l'inciterait un peu plus à parler, qu'en pleine agitation polluée.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heilig-fraizii.skyblog.com
Sidney Johnson

avatar

Féminin Nombre de messages : 86
Age : 27
Date d'inscription : 13/06/2008

Rock-Magik
Niveau magique:
70/100  (70/100)
Relations ::
Année d'étude: Cinquième

MessageSujet: Re: When blindness open your eyes [Libre]   Jeu 10 Juil - 21:26

La rouquine s’était blottit contre Tom qui lui semblait amusé lorsqu’elle osa relevait le visage. Elle le lâcha et finit par le suivre, honteuse. Bien que sa soit normal de réagir de cette manière, Sidney détestait avoir ce genre de comportement. Elle n’avait pas peur…mais elle ne voulait pas mourir non plus, et le klaxon n’avait fait que lui remémorait l’horrible scène ou elle s’était laissé aller…

Elle s’en voulait terriblement et se mordilla la lèvre. Le jeune inconnu qui lui avait proposé son aide, lui fit un clin d’œil avant en confirmant ce qu’elle avait pensé un peu plus tôt : ne pas rester dans l’avenue. Elle hocha la tête, encore gênée de ce qu’elle avait fait mais…se détacha du jeune homme pour lui montrer qu’elle était capable de se ressaisir seule.

Oui, Sidney acceptait qu’il l’ait aidé, mais elle ne voulait plus qu’il la voit faible. Elle l’avait été en ne parlant pas vraiment, en s’agrippant à lui comme à une bouée de sauvetage et ne comptait pas rester ainsi toute sa vie ! Pour cette raison elle le lâcha, le suivant…

D’accord, elle était ridicule, puisqu’elle n’avait pas envie d’être seule…non pas une nouvelle fois, et qu’elle venait de le lâcher, mais au moins elle se prouvait à elle-même qu’elle se remettait de ses émotions. Tom semblait réfléchir à l’endroit où ils pouvaient bien aller, puis il sourit avant de se dirigeait vers une ruelle. Une ruelle ou s’offraient à eux à présent un café. Une ambiance chaleureuse émanait de cet endroit, ce qui rendit son sourire à la jeune femme.

Sans entrer, le jeune homme désigna une table un peu retirée puis lui demanda si elle voulait venir ou bien s’en aller.

Bien entendu elle entra avec lui, ne se sentant pas d’être seule encore une fois. Elle l’était beaucoup trop…beaucoup trop seule, aussi non à Rock-Magic…qu’ailleurs. Etait-ce elle le problème alors ? Surement, mais elle y remédiait petit à petit.

Qu’est ce qui lui avait fait prendre conscience de cette solitude involontaire qu’elle avait elle-même provoqué ? Tom ? Non…sa ne pouvait pas être lui…si ? Pour quelle raison ? Oh…bien sur ! Il l’avait vu presque en train de se suicider ! Non ça n’était pas ça…Sidney se disait qu’elle était stupide de penser ça et ne voulait pas pour le moment en connaître la raison.

Elle changera…oui, voila ce qui comptait pour le moment : se concentrer sur ce qu’elle ne devra pas refaire. Pour commencer, il fallait qu’elle parle, que le jeune homme installé en face d’elle ne se sente pas seul en face d’un zombie…

Aller ! Tu peux le faire ! Aller Sid ! Un peu de courage !

-Je…hum..encore une fois merci…puis tu sais..je…ne t’empêche pas de t’en aller si tu veux hein ?


Elle voulait qu’il reste oui…mais une fois de plus elle ne pouvait l'obliger à rester. Une serveuse arriva à ce moment la. La rouquine était vraiment contente de pouvoir parler normalement…elle retrouvait toute la malice dont elle était capable, souriant même amusé au jeune homme !

Et la serveuse soupira. Elle n’était pas plus vieille qu’eux…tien en y pensant, elle avait cru comprendre tout à l’heure que Tom devait être musicien, du moins elle l’avait ressentit. Absurde ? Peut être pas s’il est de Rock-Magic. D’ailleurs comme son nom l’indique, cet établissement mets en relation ses élèves par un lien assez fort…qui fait qu’ils peuvent se reconnaître…on ne sait par quelles manières, il en existe une multitude en plus !

-Qu’est ce que j’vous sert m’sieur…mam’selle…

Un mâchage bruyant de chewing-gum parvenait à leurs oreilles, telle une vache ruminante la jeune femme ne cessait ses claquages sonores désagréables. Sidney ne dit rien, elle se contenta de regarder Tom d’un air à la fois amusée et étonnée, soulevant l’un de ses sourcils en guise de réponse. De plus, la voix de cette femme était comment dire…spécial, non pas aigu mais…on aurait dit quelqu’un dont la mâchoire ne pouvait trop bougeait, vous savez…comme lorsque vous êtes encore dans le coltard ? Et bien c’était la même chose, doublait d’une lenteur et d’un agacement de la part de celle-ci. Qu’est ce qu’il clochait avec les gens ?

Non en plus, la jeune femme avait remarquait qu’aucune des personnes présentes lors de sa marche mortuaire interrompu par la main innocente de Tom n’avait daigné l’aider ou s’en inquiéter. Elle fut aussitôt dégoutait, mais ne s’en pris pas pour autant à la serveuse. Elle lui répondit avec un sourire…spécial, se retenant de rigoler et baissant presque les yeux sur le porte monnaie qu’elle venait de sortir de sa poche pour payer d’avance en tendant son argent à la femme.

-Un café au lait pour moi s’il vous plait.

-Et vous ?

Elle regardait Tom comme s’il débarquait d’une autre planète alors qu’elle n’avait pas une seule fois poser ses yeux sur Sidney. Celle-ci se retenait de plus en plus de rigoler. Elle se disait « tu vas t’étouffer !! » mais c’était mal polie de se moquer du malheur des autres !

Une fois avoir commandé, Elle pu enfin souffler laissant échapper une larme qu’elle effaça immédiatement d’un seul de ses doigts fins et se mordant la lèvre tout en évitant le regard de l’inconnu.

Elle se rongeait les ongles, inconsciente de ce geste puis décida de parler.

-Désolé je pouvais plus me retenir très longtemps…c’était…trop tentant !

Puis elle repartit dans un nouveau fou rire d’une voix mi-élevé pour ne pas perturber le reste des gens tranquille dans la pièce.

-J’avais jamais vu quelque chose d’aussi flagrant !

C’était étonnant comme elle pouvait s’exprimer sans bafouiller et même le regardait dans les yeux maintenant. Etonnant car jusque la elle n’y était pas arrivé, et comme on dit, quand on se force un peu on s’aperçoit que sa ne nous à pas fait de mal bien au contraire !

La musicienne était maintenant libérée. Libre de pouvoir parler, et rigoler même avec le jeune homme dont elle doit tant de chose…à commencer par ce qui est le plus important : sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://skins-rpg.forumactif.org
Tom Scott
>Lover Guitarist • [admin]
avatar

Masculin Nombre de messages : 1759
Age : 29
Localisation : In my dreams...
Humeur : Everything's ok... or not.
Date d'inscription : 14/01/2008

Rock-Magik
Niveau magique:
35/100  (35/100)
Relations ::
Année d'étude: Deuxième

MessageSujet: Re: When blindness open your eyes [Libre]   Ven 18 Juil - 20:21


    Sans un mot, elle refusa. Et elle s'installa sur la chaise la plus proche, Tom la rejoignant en face, silencieux. Il espèrait bien que cette ambiance chaleureuse l'inciterait un peu plus à parler, qu'en pleine agitation polluée.
    Et heureusement, cela marcha. Sidney s'excusa encore. Vallait mieux ça que le silence. Tom lui répondit par quelques sourires, qui montrèrent qu'il ne voulait en aucun partir. Pourquoi maintenant après tout ? Il aurait pu partir après l'avoir rattrapé au bord de ce vide immense qu'est l'entre vie et mort, aussi après l'avoir fait asseoir sur les marches... Tant d'instants où il était resté par il ne savait quelle raison. Il appréciait sa compagnie silencieuse. Etrangement, elle avait une présence comme personne d'autre. Et son côté gèné lui plaisait bien. Elle lui plaisait bien même.

    La serveuse arriva, ou disons plutôt se ramena puisque ce langage correspondait beaucoup mieux à son attitude détachée. De longs soupires trahissaient son ennui, ainsi que sa façon de parler relachée, aussi molle que son chewing gum mâché en grands bruits.
    Et Sidney réagit, se tournant vers Tom, mi-étonnée, mi-amusée. Il vit ses yeux briller de malices, et voyait ses pomettes gonfler car elle se retenait, tout comme lui, de rire. Tom pouvait cependant se permettre de sourire car la serveuse ne le regardait pas.
    La rouquine demanda un café au lait. Toujours souriant, Tom fit un "deux" avec ses doigts, lui évitant d'exploser de rire après quelques paroles, devant l'air surpris de la serveuse qui se demandait s'il se fichait d'elle ou pas. Elle le dévorait des yeux. Mais la première option fut rapidement choisie, et elle claqua des talons.
    Sidney éclata de rire. Tom se joignit à elle.
    Enfin, elle s'exprima librement. A croire que cet épisode l'avait débloqué !
    Il dit entre deux exclamations :

    - Ah, jcroyais avoir vu pire... Apparement non !

    Tout ce temps de rigolades, leur commande avait eut le temps d'arriver. Ce fut un jeune homme qui leur apporta. La demoiselle avait-elle compris la leçon ? Apparement non, car Tom la vit mâchouiller au loin. D'un signe de main, il l'invita à venir et des étoiles satisfaites scintillèrent dans ses yeux. En revanche, Sidney le regarda d'un air affolé. Elle pensait peut-être qu'elle allait s'installer avec eux, mais Tom n'avait pas du tout cette idée en tête. En revanche, elle devrait encore se retenir de rire...

    - Eu, ne t'emballes pas, c'est pas pour te demander ton numéro. Seulement la marque de tes chewing gum, parce que... ils doivent être costauds pour être aussi bien mâchés ! Mais fait gaffe, à force, en plus du bruit plutôt gênant, tu vas pas qu'avoir une mâchoire de vache...

    La demoiselle de leur âge le regarda d'un air furieux et cracha le chewing gum. Malheureusement, et heureusement pour Tom, elle loupa sa cible qu'était la tête, et le... eum... bidule vert tout mâché, tout moche, atterit à ses pieds.
    Tom sourit.


    - Ah ! Voilà une bonne chose de faite ! Heureusement que tu sais pas viser ^^

    Et il se lança dans de nouveaux éclats de rires, ce qui fit déguerpir la serveuse malpolie.
    Une fois tranquille, il put enfin faire connaissance avec Sidney, tout sourire.
    Elle semblait avoir retrouvé la joie de vivre et le guitariste en était bien content.

    - Alors qu'est ce que jpeux savoir de beau sur toi à part ton prénom ?

    Il ajouta un nouveau sourire. Oui oui, vous l'aurez remarquez, Tom est un jeune homme souriant. Et il saisit sa tasse, attendant la réponse de son "invitée", ne la lachant pas des yeux. Il pourrait même vous détailler son visage... De grands yeux d'un bleu clair et profond à la fois, une bouche d'un léger rouge, rappelant sa belle chevelure rougeoyante...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heilig-fraizii.skyblog.com
Sidney Johnson

avatar

Féminin Nombre de messages : 86
Age : 27
Date d'inscription : 13/06/2008

Rock-Magik
Niveau magique:
70/100  (70/100)
Relations ::
Année d'étude: Cinquième

MessageSujet: Re: When blindness open your eyes [Libre]   Lun 21 Juil - 23:56

Sidney était enfin à l’aise face au jeune homme, il avait l’air d’apprécier puisqu’il ne faisait que sourire. Lorsque la jeune serveuse avait vu qu’il n’était pas tenté et d’ailleurs ne lui souriait et ne la regardait pas, elle s’en alla surement vexée.

La rouquine se demandait comment est ce que le fait de ne pas calculer un client vis-à-vis d’un autre était faisable en étant serveuse. Les gens n’avaient visiblement aucune gêne et surtout ne semblaient pas se préoccupé de ce que pensaient les autres ! C’était exaspérant. Mais…en même temps, Sid en avait vu des vertes et des pas mures, du coup c’était plus facile d’accepter ce genre de comportement mal élevé.

Une fois parti, Elle ne s’était pas retenue de rire, elle avait littéralement explosé, suivit de près par Tom qui avait apparemment cru que la serveuse ne le laisserait pas. Elle voyait bien que le jeune homme appréciait les moments passés avec elle et se sentait un peu mal à présent d’avoir proposé quelques instants auparavant et à plusieurs reprise de s’en allé pour ne pas lui imposé sa présence. Mais en parlant de présence, Sidney se rendait compte que celle de Tom lui était bénéfique, pour preuve, il était encore la, riant aux éclats alors qu’il y a peut être une heure tout au plus, tout au moins elle avait faillit mourir…

Entre temps, leur commande arrivèrent, il s’agissait d’un jeune homme qui…d’ailleurs était plutôt pas mal, mais la roussette n’en tint pas compte voyant qu’il lui faisait de grand sourire…décidément ! Quand ça n’est pas une serveuse c’est un serveur qui drague ! Quel sens de l’hospitalité dans ce petit café ! Elle rit une fois celui-ci parti et vit que Tom regardait amusé derrière elle.

Aussitôt, notre protagoniste se retourna discrètement cherchant ce qu’il pouvait bien regarder et vit qu’il s’agissait de la serveuse. Une fois revenue à sa position initiale elle eut à peine le temps d’adopter un air ébahit qu’il appelait déjà la jeune femme.

Aux paroles qu’il dit, elle se mordit la lèvre et se grattait la nuque, il n’avait pas était très gentil sur ce coup mais en même temps elle aussi était vulgaire et impoli vis-à-vis de la rouquine et de Tom. Elle voulu lui cracher son chewing-gum et se fit réprimander de loin par celui qui devait être le patron mais en plus se prit la honte de sa vie vu qu’elle n’avait pas eu sa « cible ».

Elle ne put s’empêcher de rire une fois la dernière phrase de Tom achevée, puis replaça une mèche derrière une de ses
oreilles avant de se réchauffer les mains autour de sa tasse, sans pour autant boire une gorgée. Tom lui demanda alors ce qu’il pouvait savoir d’elle mis à part son prénom, elle ne sut que dire sur le moment, à vrai dire on ne lui avait jamais demandé quoi que se soit…


Mais elle était bien contente, à la fois mal à l’aise étant donné que les yeux du jeune homme étaient braqués sur elle, ne voulant pas la lâcher des yeux.

-Et bien…hum…je suis musicienne…à Rock-Magik pour le moment et puis…voila il n’y a pas grand-chose à savoir sur moi à vrai dire…je suis un peu solitaire mais…hum…ça ne me dérange pas tant que ça. Oh ! Et puis je suis suicidaire, ça n’est pas la première fois que je tente de me suicider.

Pour sa dernière parole elle avait adopté un ton tout à fait normal comme si elle parlait de tout et de rien, puis elle s’éclata de rire en voyant l’expression que Tom adoptait. Entre deux éclats elle tenta d’articuler quelques mots.

-C’est pas vrai ne t’inquiète pas ! C’était la première fois que ça m’arrivait en faite. Mais comme tu l’as vu, je n’ai pas peur de la mort, même si j’ai envie de rester encore sur cette terre..

Elle était un peu plus grave mais souriait tout de même. Après avoir bu une gorgée de son café un peu rapidement, d’ailleurs elle s’était brulée, elle lui retourna la question, elle sentait qu’il était musicien mais ne contrôlait pas encore comme il le fallait ses espèces de « pouvoirs » ou de « dons » par rapport à la musique.

-Et toi alors ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://skins-rpg.forumactif.org
Tom Scott
>Lover Guitarist • [admin]
avatar

Masculin Nombre de messages : 1759
Age : 29
Localisation : In my dreams...
Humeur : Everything's ok... or not.
Date d'inscription : 14/01/2008

Rock-Magik
Niveau magique:
35/100  (35/100)
Relations ::
Année d'étude: Deuxième

MessageSujet: Re: When blindness open your eyes [Libre]   Lun 4 Aoû - 20:35

    Même si elle semblait avoir tiltée à la remarque désobligeante de Tom face à la serveuse malpolie, Sydney ne fit aucune remarque et continuation la conversation engagée. La petite fille frêle et craintive était envolée et laissait place à une jolie jeune femme pleine de vie, les yeux pétillants, le sourire aux lèvres, le teint retrouvé.
    C'était étrange cette irrésistible attraction qui l'attirait vers elle. Il ne voulait pas la draguer. Enfin. Pas maintenant. Ou alors, il le faisait inconsciemment, tellement il en était habitué. Et puis, elle ne semblait pas plus spéciale qu'une autre, alors pourquoi cette fille, malgré son accident bien terminé, l'intriguait ?
    La réponse ne tarda pas à écalter au grand jour.
    Elle était musicienne, qui plus est, à Rock-Magik. Serait-ce la magie ou la musique qui les aimentaient ? Les deux probablement. Pourtant, Tom croyait que la magie n'avait plus d'effet en dehors de l'école... ? Peu importe.
    Lui qui avait voulu passer une journée simple, sans penser à ses deux amies M, elles revenaient au grand galop lui annoncer que c'était impossible de s'en débarrasser. Elles lui collaient à la peau. Surtout la musique, puisque la magie, il ne l'avait pas choisie. D'ailleurs, il ne savait même pas qu'elle pouvait exister en dehors des contes pour enfants.
    Quant à Sydney, il apprit qu'elle était solitaire, sans problème envers ceci. Le fait pourquoi il aurait dû la remarquer à l'école. Ou au contraire, le fait pourquoi il ne l'avait jamais remarquée... Encore une fois, peu importe.
    Et puis quoi d'autre ? Ah oui. Qu'elle était suicidaire... Hein ? Ce n'était pas la première fois en plus ?
    Heureusement que le guitariste était assis, sinon il en serait tombé par terre devant cette annonce sur un ton... tellement neutre, sans importance.
    Devant l'expression que devait afficher Tom, il put à nouveau entendre son doux rire pour finalement le rassurer. Ouf ! Il avait peur d'avoir affaire à une fille sans-coeur, sans-peur, sans-vie... Lui qui avait tellement de joie de vivre : carpe diem, ils n'auraient pas pu s'entendre. Les rares déprimes de son frère étaient suffisantes.
    Lui retournant la question, il ne se laissa aller à une révélation sous le coup de la surprise.


    - Je crois que moi, ça me fait peur... répondit-il à voix basse, tel un chuchotement pour lui-même.

    Cet abrupt virement d'attitude gaie à terrifiée, qui ternissait l'ambiance et étonnait la rouquine, changea tout aussi vite qu'il était arrivé et Tom reprit son ton de joyeux luron.

    - Oula ! Que non ! Jveux pas voir ce visage morbide avant longtemps ! Et sinon... Eum... C'est étrange... Enfin, marrant plutôt, mais, je suis aussi de Rock-Magik ! Je joue de la guitare avec les Total Hysterical. Et mon frère jumeau en est le chanteur. Bill. Et quoi de plus ? La musique c'est toute ma vie et... regard insistant de Sydney et bizarrement j'sais plus quoi dire. Ah si ! Normalement je suis bavard, et c'est ce café était très bien tenu avant. Ces deux là,il montra d'un signe de tête le serveur dragueur et la serveuse, championne mâcheuse de chewing-gum, ils doivent être nouveaux, mais pas pour longtemps. Les clients ici sont des habitués, il est pas simple à trouvé ce petit coin, et ils aiment la tranquilité alors bon...

    Nouveau sourire.
    Mais quelque chose semblait déranger la jeune fille. Elle offrait en spectacle une mine torturée par ses sourcils froncés. A vrai dire, Tom aussi l'était, mais il ne savait pas si c'était pour la même raison. Il n'hésita pas à en parler.


    - Eh dis ! Ca va peut-être te paraître bizarre, mais... à chaque fois que je vais en ville, enfin, souvent, je rencontre des gens de l'école et pas extérieurs. Tu crois que, il baissa la voix pour ne pas que leurs voisins les entendent la magie y est pour quelque chose ? Comme si on s'attirait entre élèves ? Exprès ?


Dernière édition par Tom Scott le Mar 5 Aoû - 17:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heilig-fraizii.skyblog.com
Sidney Johnson

avatar

Féminin Nombre de messages : 86
Age : 27
Date d'inscription : 13/06/2008

Rock-Magik
Niveau magique:
70/100  (70/100)
Relations ::
Année d'étude: Cinquième

MessageSujet: Re: When blindness open your eyes [Libre]   Mar 5 Aoû - 17:03

La conversation virait à l’enthousiasme. Alors qu’il plaisantait et se disait l’un l’autre ce qu’ils pouvaient se confier, Sid fit une confidence au jeune homme. En effet, elle venait de lui révéler que la mort ne lui faisait pas peur mais qu’elle avait envie de vivre le temps qu’il pouvait lui rester. Tom se ravisa, il craignait lui, au contraire la mort.

Puis vint alors l’image de son frère…lui aussi, n’avait pas peur de la mort…jusqu’à ce qu’il eut crié…
Elle fut sortie de ses pensées par la voix du jeune garçon, il la faisait rire, tout ce dont elle avait besoin ! Il répondit donc rapidement à sa question, déballant à une allure vive tout ce qu’il avait à lui dire. Elle apprit donc qu’il était à Rock-Magik. En effet, c’était étrange, mais les soupçons de la jeune femme étaient certifiés maintenant. Ensuite, il avait un frère et jouait de la guitare, tout comme elle. Un frère…oui, elle ne l’avait plus, il était dans son cœur seulement. Elle lui sourit tristement et il reprit ses paroles.

La rouquine lui offrit un nouveau sourire, cette fois plus gaie lorsqu’il avait dit qu’il était bavard normalement, elle n’en doutait pas et se mordit la lèvre pour ne pas le lui faire remarquer. D’ailleurs, c’était assez comique lorsqu’elle imaginait Tom parlait un peu plus qu’il y a quelques secondes ! Elle éclata de rire sans qu’il ne sache le pourquoi du comment et regarda le plafond.

-Désolé…mais, enfin…c’est rien c’est juste que…tu dis que tu es NORMALEMENT bavard...et tu parles déjà beaucoup alors…mais ne le prends pas mal ! Je parle peu, mais seulement quand je n’ai pas l’occasion de parler sinon je suis un vrai moulin moi aussi !

Elle tandis son pouce en riant puis regarda du côté du serveur et de la jeune femme qui s’était surement trompé d’employeur. C’est sur, ils ne devaient pas être d’ici !

Lorsque Tom mentionna par la suite la magie, un peu plus à voix basse, Sidney devint plus sérieuse, tout en gardant son visage expressif et son sourire.

-En faite…je crois que, c’est un peu comme une attraction comme tu dis mais…pas seulement entre élèves. Il s’agit musiciens. Prof, chanteur, chanteuse ayant un lien avec l’école. C’est un peu comme si…le hasard nous réunissait tous dans un but précis…mais quel but…je n’en ai encore aucune idée…les professeurs sont peut être plus informés, ce n’est pas pour rien qu’il y a des cours spéciaux je pense…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://skins-rpg.forumactif.org
Tom Scott
>Lover Guitarist • [admin]
avatar

Masculin Nombre de messages : 1759
Age : 29
Localisation : In my dreams...
Humeur : Everything's ok... or not.
Date d'inscription : 14/01/2008

Rock-Magik
Niveau magique:
35/100  (35/100)
Relations ::
Année d'étude: Deuxième

MessageSujet: Re: When blindness open your eyes [Libre]   Lun 11 Aoû - 13:04

Hj : Prend ton temps pour répondre, t'as deux semaines xD Désolée, c'est pas super, j'ai écris rapidement histoire de te répondre avant de partir.
    Sauf qu'elle l'avait déjà remarqué. Quoi ? Que Tom était bavard comme une pie et qu'il se passait des choses étranges entre musiciens...
    Ah ça, il se chargeait de combler tous les silences, que ce soit en cours ou en répétitions ! En cours, c'était pas forcémment bénéfique remarque. Il repartait souvent avec des devoirs en plus... qu'il ne faisait pas.
    En revanche, pendant les répétitions, il ammenait gaité et bonne humeur dans le groupe. Rien de mieux pour se souder, bien que ce soit déjà fait depuis longtemps entre les quatre amis.
    Mais revenons au sujet "Musique/Magie". Comment était-ce possible ?
    Elle pensait plus à tous les occupants de Rock-Magik. Tom n'en savait rien, pour l'instant, il n'avait rencontré que des élèves et préfèrait ne pas voir les professeurs... Le but ? Eum. En réfléchissant bien, il avait sa petite idée sur la question.

    - Bah, ptet pour former des groupes entre nous. Sauf que bon, j'ai déjà un groupe alors, ça arrange rien...

    Sydney hocha la tête, concentrée sur sa réflexion -c'est pour dire. Le guitariste regarda autour d'eux si personne ne les entendait. Ceci le fit sourire : il n'était pas en mission secrète tout de même ! Mais il se prit au jeu, et garda une discussion discrète avec la jeune fille.
    Il revint sur sa certitude :

    - Mais j'croyais que la magie n'agissait qu'entre les murs de l'école ?

    Elle haussa les épaules, gardant le silence. Effectivement, elle n'était pas très bavarde. Il se rappela alors qu'elle était une solitaire. Solitaire à ce point ? Probablement car elle continuait de réfléchir.
    Oui, bah Tom, le silence, ça ne lui plait pas, ça l'angoisse quelque peu. Alors il continua :


    - Bah, toute manière, la magie, j'écoute pas vraiment les cours. J'ai rien demandé moi ! J'm'en sers juste de temps en temps quand c'est utile. Quoiqu'avec ce dérèglement de la dernière fois, c'était plutôt flippant...

    Tom finit de boire sa boisson et déposa quelques pièces sur la table pour payer leur commande. Il vit la serveuse de tout à l'heure s'empresser de venir récupérer l'argent. Il lui répondit par un sourire niais et moqueur. Elle continua de bouder, ce qui fit rire le garçon.
    Le manège de celle-ci n'avait pas marché. Ses petits sourires charmeurs n'avaient pas agis.
    En tout cas, les autres clients bougonaient. Eux non plus ne semblaient pas satisfaits du service. Tant mieux. Tom ne se voyait pas aller se plaindre au patron, d'autres le feraient pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heilig-fraizii.skyblog.com
Sidney Johnson

avatar

Féminin Nombre de messages : 86
Age : 27
Date d'inscription : 13/06/2008

Rock-Magik
Niveau magique:
70/100  (70/100)
Relations ::
Année d'étude: Cinquième

MessageSujet: Re: When blindness open your eyes [Libre]   Mer 12 Nov - 18:31

Sid réfléchissait toujours à cette question sur la magie, elle avait beau s’être posée mille fois la question à elle-même, aucune réponse, aucune définition propre à ses interrogations ne la satisfaisait. Tom venait involontairement de la replonger dans un sujet qui la picotait. Elle sourit sans même savoir ce que cela apportait à son camarade d’école. En fait, la rouquine s’amusait de la situation actuelle. Elle n’était pas la seule à ce poser cette question concernant la magie, ne serait pas la dernière, c’était à peu près rassurant mais aussi frustrant de savoir que la magie a une définition qui est propre à chacun.

Sortie de ses réflexions par la voix du jeune homme, Sid le regarda surprise, elle avait entendu qu’il avait un groupe, oui c’était sur puisque la petite rousse en avait entendu parler et d’ailleurs ça ne lui revenait qu’en cet instant. Puis, plus concentrée sur les derniers propos de celui-ci, elle se souvint une fois de plus – décidément elle avait oublié des tas de choses essentielles à sa bonne entente avec son ami – qu’un professeur, notamment un professeur d’écriture avait parlé d’âme ou bien d’une certaine chose indescriptible qui était capable de tisser des liens. Son haussement d’épaule un peu hâtif la fit réagir, elle écarquilla les yeux puis, rit de sa bêtise, reprenant une expression faciale plus naturelle. Lorsqu’elle voulait exprimait ses idées, souvent les professeurs l’en avait empêché, pensant qu’elle parlait trop justement en cours. Si seulement ça avait été le cas avec les autres étudiants !

Quoi qu’il en soit, elle reprit la parole, une main sur le bas du visage, en l’occurrence le menton puis l’autre à demi posée sur la table de façon à pouvoir la manier plus facilement. Ses origines ou bien celle de ses parents prenaient fréquemment le dessus, ce pourquoi elle parlait avec les mains.


-Hum…c’est vrai que, la magie est un peu inexplicable lorsqu’on la voit sous cet angle. Je me souviens, ou plutôt croit me souvenir vaguement qu’un professeur d’écriture nous avait dit que…la magie opérait souvent entre les personnes lorsqu’elles ont, comme…je ne trouve pas mes mots mais…je vais tacher d’être claire.

Elle se stoppa, prenant un temps pour former mentalement ses phrases puis se dit qu’elle devait avoir l’air comique aux yeux de Tom. De toute manière, la rouquine était naturellement amusante, ce qui lui permettait d’engager facilement la conversation une fois la glace brisée.

-Alors, par exemple, deux personnes qui se croisent ne savent pas forcément qu’elles seront amie pour la vie, ou qu’elles vont influencer sur la vie de l’autre n’est ce pas ? Et bien, peut être que c’est comme si la magie, ce lien qu’il y a entre certains élèves de Rock Magic et pas d’autres nous montrait les personnes qui jouerait un rôle important dans notre destin ? C’est un peu flou mais…véritablement c’est comme si nous avions tous un rôle les uns envers les autres. La musique m’a en quelque sorte mis sur ton chemin…enfin je me suis mise…hum…bref. Tu as compris ?

Elle-même soulevait un sourcil, ne sachant pas si ses expressions convenaient parfaitement. Elle avait mimé des guillemets, puis s’était mélangé les pinceaux à la fin, une vrai gaffeuse mes dames et messieurs ! Qui n’a jamais vu le regard de l’autre se perdre dans le flot de parole que son compagnon disait ? Personne, c’est évident. Mais pour revenir à cet entretien sur le surnaturel, Sidney avait fait allusion, maladroitement à l’accident de tout à l’heure.

La rousse se mordit la lèvre instinctivement, que faire lorsqu’on se comprend soi même mais que son interlocuteur ne daigne pas donner la moindre indication, le moindre signe permettant d’identifier qu’il venait de comprendre ou non. Il fallait certes, un temps de réflexion pour comprendre ce que venait de dire la petite femme mais, ce lapse de temps si court soit-il était un supplice.

Pour être enfin tranquille, ou bien détourner la conversation de manière à ne pas trop attirer l’attention de la jeune serveuse qui paraissait aussi têtue qu’une mule. Ce comportement, bien que ça ne touche pas vraisemblablement le jeune homme avait le don d’irriter Sidney. Elle se racla la gorge lorsque celui-ci posa l’argent sur la table que la pimbêche – ainsi que Sidney se la nommait intérieurement – se précipita à sa rencontre. Elle semblait toujours bouder vu le regard que Tom lui lança, ce qui était un régal pour les yeux bleus de la guitariste.


-Excusez moi, je voulais juste savoir, vous pourriez arrêter de dévisager mon copain comme ça ? C’est insupportable et je commence à en avoir un peu marre voyez ?

Avant d’avoir prononcé cette phrase, Sidney avait fait un discret clin d’œil à Tom, même s’il n’avait sans doute pas compris, elle comptait bien que la serveuse la plus désobligeante qui soit lâche un peu cette table des yeux. Le regard pesant qui s’exercé sur le dos de la rouquine était quelque peu dérangeant et surtout flippant sachant qu’il était destiné à une autre personne mais se sentant concernée et observée tout de même. Un service qu’elle venait de rendre à son ami mais également à elle-même.

Lorsque, surprise et même contrariée la serveuse s’en alla, Sidney poussa un soupire de soulagement s’écroulant sur sa chaise avec un large sourire. Elle espérait ne pas trop avoir embarrassée.


-Débarrassés ! Enfin…j’espère ! J’espère aussi que tu ne m’en veux pas trop…elle commençait un peu à devenir euh…gonflante ! Puis, bon…je m’amusais souvent à faire ça quand quelqu’un nous enquiquinait avec…avec…mon frère.

Sa phrase s’était faite au départ amusante te chaleureuse, timide également puisqu’elle n’avait pas l’habitude de faire ce genre de blague avec d’autre personne. Malheureusement la fin fut plus sèche, plus lente, plus douloureuse même si cela ne se voyait pas sur le visage de la rouquine. Sa peine avait refait surface, mais elle se taisait, ne voulant pas affoler ni inspirer la compassion ou la pitié de son ami. Elle se frotta les mains, ne sachant pas trop quoi dire et se pressant au passage pour trouver un autre sujet moins torturant que celui là.

-Hum…euh…tu crois qu’elle reviendra ? Dit moi que non s’il te plait !

Elle faisait mine de pointer discrètement son doigt toujours dans la manche qu’elle avait tirée par pure habitude pour que Tom regarde face mine de jeter un œil si la serveuse avait tenu compte ou non de la remarque qu’avait faite Sidney.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://skins-rpg.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: When blindness open your eyes [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
When blindness open your eyes [Libre]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 06.Open your eyes (accouchement de Chris)
» Amanda E. Nolan || Ready ? Open your eyes ...
» MAHJA ? open your eyes, you never know where the illusion lies
» Just open your eyes, and you will see ~ Callista&Ashley [Terminé]
» I open my eyes and I see that it's you

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rock-Magik :: Rock Magik :: Les alentours :: Les rues-
Sauter vers: