Entre le rock et la magie, il n'y a qu'un pas...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 inflating doll's [Libre]

Aller en bas 
AuteurMessage
Sidney Johnson

avatar

Féminin Nombre de messages : 86
Age : 27
Date d'inscription : 13/06/2008

Rock-Magik
Niveau magique:
70/100  (70/100)
Relations ::
Année d'étude: Cinquième

MessageSujet: inflating doll's [Libre]   Dim 13 Juil - 17:57

Finit les cours ! ça y est ! La journée était terminée, Sidney pourrait allait se reposer dans sa chambre ! Les doigts en feux tellement elle à gratté sur les cordes, la voix affaibli par les multiples chansons qu’elle a chanté et pourtant toujours le sourire aux lèvres. Que c’est beau d’aimer la musique au point de ne pas ressentir la douleur infligé par le travail qu’elle demande ! Avide d’action encore et toujours, la jeune femme se mis à écouter son baladeur dans les couloirs.

Il s’agissait de « Give it to me » de Martin Solveig, tien ? Bizarre, elle aime danser certes, même si elle n’est pas une danseuse née, bouger elle sait faire ! Lorsqu’elle a besoin de décompresser et de parler à des gens hors contexte universitaire, elle sortait la nuit en douce pour aller danser. N’est ce pas excitant de vivre dangereusement ? Et bien oui !


Alors qu’elle dansait en mimant les paroles de la chanson elle se cogna dans une jeune personne. Une 2eme année peut être, en tout cas elle était plus jeune et accompagnée de quelques autres. Une pimbêche ? Oh…il avait fallu que sa tombe sur elle. Elle soupira, regardant les jeunes femmes à tour de rôles tout comme elles le faisaient…mais elle n’était pas aussi cupide que celles-ci. Sidney se gratta la nuque, tentant de s’excusait, on ne sait jamais…les apparences sont parfois trompeuses.

-Je suis désolé, j’étais en train de danser et je n’ai pas regardait où j’allais.
-J’ai bien vu ! C’est pas très poli d’ailleurs !
-Je me suis excusé..
-J’en ai rien à faire ! Comment je fais maintenant ?

-Comment tu fais quoi ?

-Han ! Comment je fais pour me faire respecter bien sur !

Levant les yeux au ciel, Sidney compris qu’elle n’était pas sorti de l’auberge, mais elle avait envie de s’amuser et pour une fois, au lieu de passer outre, elle mènerait l’espèce de petite dinde en voix de disparition en face d’elle par le nez !


-C’est simple, tu arrête de faire des caprices. Un conseil, si tu veux te faire respecter, rectifie ton accent vulgaire, ne mâche pas de chewing-gum la bouche ouverte et rentre moi un peu ces nibards…tu pourrais étouffer quelqu’un avec !

La jeune femme la regarda outrée sous quelques regards amusés de la part des gens présent qui suivait la scène silencieusement mais aussi venant de son groupe. Nerveusement elle afficha une moue vexée et ne savait plus quoi dire ou quoi faire. Ses bras étaient le long du corps. Sidney était fière d'elle, elle voulait sourire mais ne le pouvait pas, elle ne ferait qu'envenimer les choses. Elle parlait comme un garçon, ce qui faisait parti de son charme car en tant que femme elle ne se laissait pas faire. Voila ce qui la rendait fière. C'était en même temps une sorte d'hommage à son frère, car elle savait qu'avec 4ans d'écart, il l'aurait défendu et aurait été la également en train de marcher dans ces couloirs...peut être.

Elle eu un pincement au coeur en y pensant, mais ne le montrait pas. Elle se devait d'être forte. Puis en voyant la poupée gonflante en face d'elle en train de remuer les lèvres, elle se concentra bien évidement dessus pour écouter ce qu'elle disait de beau :

-Tu…TU te crois maligne à me parler comme ça ?! Mais pour qui tu te prends espèce de sale petite pouilleuse ! on se regarde avant de parler !
-Oui c’est ce que j’ai fait et tu vois, je me demande ce que tu fais à Rock-Magik habillé comme ça. On est dans une école quand même…

La grande blonde à la poitrine apparemment siliconé allait portait un coup sur le visage de la rouquine. Enfin un peu d’action se disait-elle ! Mais alors qu’elle s’apprêtait à esquiver, voila qu’une personne s’interpose en voulant calmer le jeu. Il y eu quelques personnes passant leur chemin, mais aussi des cri anormalement aigües venant de la blondasse.

Sidney en fut tout d’abord étonnée puis afficha un sourire vainqueur contrairement à son adversaire qui lui promettait d’avoir une sacrée revanche sur ce qu’elle lui avait causé. C’est en mettant ses mains dans ses poches, la guitare toujours sur le dos que la rouquine finit par remercier l’inconnu(e)

-Merci ! Tu m’évites une sacrée bagard…c’est un peu dommage mais en même temps il fallait bien que sa se finisse.

Une nouvelle fois, la jeune femme soupira, contente de ne pas devoir se battre avec une blonde montée sur talon aiguille. Il/Elle lui avait évité un renvoie certain ! Elle observa alors son interlocuteur et se dit qu’elle ne le connaissait pas. Elle décida tout de même de se présenter.

-Je m’appelle Sidney, enchanté de faire ta connaissance ! Et toi comment t’appelle tu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://skins-rpg.forumactif.org
Esther Skylle
She's Rebel
avatar

Féminin Nombre de messages : 381
Age : 24
Localisation : Chez M0ii' ;)
Humeur : Fantastic !
Date d'inscription : 27/04/2008

Rock-Magik
Niveau magique:
50/100  (50/100)
Relations ::
Année d'étude: Deuxième

MessageSujet: Re: inflating doll's [Libre]   Dim 13 Juil - 19:23

Dur dur le réveil. Mais il est là, bien là et me murmure que je vais être en retard en cours. Elle ne tarda pas a se lever mais également à s'habiller. Elle avait vite enfilé un jeans noir, des converses et un T-Shirt avec les Beatles dessus. Elle regarda sa montre, 8h25. Mince, elle va être en retard ! Elle prit son sac vite fait et direction la salle de cours. Elle jeta vite un coup d'oeil au tableau des absents. Bah ! Tous ces profs du matin sont absent. C'est malin, elle s'est dépêché pour rien. Tant pis, elle a toute la matinée de libre et elle va en profiter. Bon ben ... Direction la parc !

Elle prit le temp, sans se dépêcher. En même temps, elle sortit son I-Pod et mit sa musique dans les oreilles. Cette chanson qu'elle avait dans les oreilles, elle l'aimait, elle l'aimait beaucoup. Les paroles lui rappelait son frère, ce qui n'a rien de super, mais elle lui rappellait les bons moments qu'elle avait passé avec lui. Elle marchait tranquillement, regardant les gens autour d'elle, rigolant parfois à la conneries de l'un ou de l'autre. Au bout d'un moment, elle se coucha dans l'herbe. Ne voyant pas ou elle s'était couchée, d'un coup, des arroseurs automatiques se déclenchèrent tout seul. Elle se leva en trombe et recommenca à marcher. Elle ne tarda pas à trouver un banc libre puisque tous le monde était en cours, sauf sa classe. Elle s'installa bien tranquille et sorta un petit cahier de son sac. Elle venait de trouver l'inspiration pour la suite d'un de ces chanson.

La matinée ne tarda pas à vite finir et les cours vont recommencer. Cette fois-ci pas de chance, ses profs sont là :p Elle s'asseoit près de ses amies en classe et le cours commenca. Elle a toujours l'habitude d'écouté pour s'en sortir car elle a parfois du mal. L'après midi passa vite et les cours se finissèrent vite. Enfin fini ! Elle sorta vite de la classe, sans attendre les autres. Mais bon, c'était devenu une habitude. Elle remit vite son I-Pod dans les oreilles et marcha sans voir où elle allait. C'est comme ça qu'elle se retrouva dans le couloir. Elle leva la tête pour voir où elle était, tout en regardant les gens autour d'elle. C'est là qu'elle vit Marina, une fille a qui elle a déjà eu à faire tellement elle se trouvait magnifique ! Elle n'en était pas arrivé à la bagarre, mais ses paroles l'ont choqué ou lui ont fait peur fin peu importe ! Elle était comme en train de gueuler sur une fille, surement une nouvelle car elle était perdue et ne savait pas quoi faire. Elle n'allait pas laissé cette pauvre fille seul, sans l'aider. Marina était prête à la bagarre mais Esther courra vite s'interposé.

- Est-ce qu'un jour tu vas te descider à laisser le monde en paix ?
- Mêle-toi de se qui te regarde pauve' fille
- D'abbord tu m'appelle autrement et après si tu laisse pas cette fille tranquille t'aura à faire à moi ! Tu te souviens de la dernière fois ?

Marina avait l'air effrayé rien que de pensé à ça. Au fait, il n'y avait rien d'impressionnant. Marina était une petite fashion et Esther est une "rockeuse", mais ça, elle ne l'acceptait pas. C'est alors qu'elle était arrivé près d'Esther en la traitant de tous ce qu'elle pouvait. Seulement, à ce moment là, elle était entouré de pleins de garçons ... Le fait de devoir se casser un ongle pour se défendre lui avait fait peur qu'elle était partie en courant.

- Je te jure que t'aura encore à faire à moi petite rousse !
- Mais ouais c'est ça !

Et enfin elle s'en alla. Cette petite rousse n'était pas si petite car elle était plus grande qu'Esther, mais pas de beaucoup ^^ A première vue, elle avait l'air sympathique et quand Esther se retourna, elle eut un sourire de vainqueur. Elle avait raison d'ailleur ... Bon ben, un silence s'installa entre les filles. Au bout d'un moment, la jeune fille le rompa.

- Mais de rien c'était avec plaisir ! Faut pas t'en faire pour cette fille ... Moi je m'appelle Esther et je suis également enchantée de faire ta connaissance. Tu es nouvelle ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yourotherlife.my-rpg.com
Sidney Johnson

avatar

Féminin Nombre de messages : 86
Age : 27
Date d'inscription : 13/06/2008

Rock-Magik
Niveau magique:
70/100  (70/100)
Relations ::
Année d'étude: Cinquième

MessageSujet: Re: inflating doll's [Libre]   Dim 13 Juil - 19:55

Sidney n’en croyait pas ses pupilles, la jeune femme venait de répliquer avec tact à tel point que la petite blondasse venait de se volatiliser lui promettant que sa n’en resterait pas la. Aussitôt, la rousse se présenta, ce à quoi son interlocutrice répondit bien évidemment.

Elle s’appelait Esther, jolie prénom pensa la rouquine, elle ne l’avait jamais vu et lorsqu’elle cru que Sidney était en deuxième année, celle-ci sourit et rit légèrement.

-Oh non je ne suis pas nouvelle ! Je suis en 5eme année et je comptais bien mettre une raclée verbale à cette espèce rare de sans cervelle sur échasse !

Les deux jeunes femmes rirent à l’unisson puis se serrèrent la main. La petite blonde les regardait du fond du couloir d’un air mauvais, elle avait du entendre ce que Sidney avait dit spécialement pour elle à voix haute au cas ou elle serait sourde ou bien apte à faire semblant de ne rien avoir entendu.

-J’espère bien qu’elle voudra une revanche, ma petite vie de musicienne manque un peu de piquant ces temps ci. Je ne suis pas encore connue que déjà j’ai l’impression d’être une de ces vieilles rock star qui ne sait que faire de ses journées !

La rouquine afficha une moue attristée, bien entendu elle rigolait, mais seulement à moitié. Sa ne la dérangeait pas d’être dans cette position car elle était jeune et pouvait se remonter bien vite ! Après cette petite scène elle afficha un immense sourire à la jeune femme puis s’aperçu qu’elle n’avait pas demandé en quelle année elle était.


-Au faite ! Tu es en quelle année toi ?

La jeune femme lui répondit qu’elle était en deuxième année, ce qui l’étonnait fortement car Marina, la pimbêche de tout à l’heure était également en deuxième année. Chose qui la fit rire ce fut la manière dont elle avait connu le prénom de cette fille : en regardait dans son casier ouvert. Mais elle se retenait de rire, et gardait tout à l’intérieur.

De nouveau elle soupira, éteignant son mp3 qui était toujours allumé, puis le rangeant dans sa poche. Elle se permit une réflexion à voix haute, mais ne s’en rendit pas compte.

-Décidément ce baladeur ne m’apporte que des ennuies et pourtant des rencontres hors du commun !

Lorsque Esther lui demanda la raison pour la quelle elle avait dit cela, Sidney se mit la main sur la bouche et fit écarquilla ses yeux d’un bleus perçant.

-Oups ! Je me suis exprimée à voix haute désolé ! Je m’explique : vois tu, ce n’est pas la première fois que mon baladeur m’attire des ennuies…mais je ne m’en plein pas puisqu’à chaque fois j’ai droit à une rencontre, et cette fois ci, c’est toi ! Et je ne m’en plein pas !

De gaffe en gaffe, la petite rouquine se tapa le front, maintenant elle devait se dire qu’elle n’avait pas vraiment d’ami, ce qui était vrai mais enfin ça n’était pas une raison pour avoir l’air d’un chien faisant la fête à son maître ! Drôle de comparaison n’est ce pas ? Oui…je dois dire que notre petite rousse adorée à un esprit tordu très développé. D’ailleurs, voila The Inflating doll’s qui revient. Elle sourit et fit un signe de tête à Esther pour la lui montrer.

-ça te dit de faire une jolie connerie qui lui vaudra la honte de sa vie ? C’ets rien de bien grave…et on se fera pas chopper parce que je viens d’avoir l’illumination du Christ !

Sidney parlait vraiment comme une folle. Elle se mordit la lèvre et alors qu’elle faisait semblant de faire la conversation avec sa nouvelle amie, Marina s’approcha pour lui dire quelque chose…mais elle ne s’adressait pas à elle. Elle parlait à Esther pour s’en prendre à elle.

Faisant semblant de ne pas l’entendre, les deux jeunes femmes continuaient leur conversation tandis que, d’un geste involontaire ou presque, Sidney accrocha le string de la miss bimbo ici présente à son bracelet d’un mouvement de bras. Puis, toujours inconsciemment ou presque ! Elle le ramena vers le haut.

Un cri strident raisonna alors que Sidney et Esther s’éclatèrent de rire. La rouqine feinta quelques excuses, hilare, tentant plus qu’autre chose d’articuler ses mots.

-P…pardon…je voulais pas…j’ai pas fait…fait expres !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://skins-rpg.forumactif.org
Esther Skylle
She's Rebel
avatar

Féminin Nombre de messages : 381
Age : 24
Localisation : Chez M0ii' ;)
Humeur : Fantastic !
Date d'inscription : 27/04/2008

Rock-Magik
Niveau magique:
50/100  (50/100)
Relations ::
Année d'étude: Deuxième

MessageSujet: Re: inflating doll's [Libre]   Dim 13 Juil - 21:19

Sydney avait l'air étonnée de la façon dont Esther avait répliqué à cette pimbêche de Marina. Pourtant, il n'y avait pas de quoi ! Esther avait tout de suite répondu à Sydney. Elle fut étonné d'apprendre que cette jeune fille n'était pas nouvelle, mais en cinquième. Ouf ! Qui l'eut cru ... Bin Esther ! Mon Dieu, elle peut vraiment être bête parfois, enfin tous le temps. Mais bon, revenons dans le sujet. Sydney a répliqué bien fort que même si Esther n'était pas intervenue, elle aurait mit une raclée à Marina. Esther aurait bien voulu voir ça, Marina, la cervelle applatie. Ah oui, elle oubliait, elle n'a pas de cervelle. Sydney esperait une revanche ? Ne vous inquiètez pas, elle l'aura. Marina est peut-être bête, et tous ce qu'on peut dire, c'est une fille qui vous retient bien.

- Pour ta revanche, t'inquiète tu l'aura. Mais à mon avis, tu vas la ratatinée ^^ Ne fais pas cette tête là ! Ta petite vie de musicienne aura plus de piquant maintenant que tu as fait pas connaissance ^^

D'un côté, la vie de musicienne d'Esther manquait d'un petit peu de piquant également. Mais elle était sur que Sydney et elle allaient bien s'amuser maintenant qu'elles ont fait connaissance. Elle avait l'air d'être pareille ... Et donc, leur entente allait sûrement durée. La rousette venait d'apprendre que Marina était en même année qu'Esther, ce qui l'étonna aussi. Décidemment les I-Pod nous attire parfois des ennuies. Ce n'est pas Esther qui a dit ça ! C'est Sydney. Esther adore son I-Pod et elle n'a jamais eu de mauvaises rencontres. Mais peut-être que Sydney n'avait pas eu cette cahnce. Aujourd'hui en tous cas, elle n'a pas eu cette chance. D'ailleur, elle posa la question à Sydney.

- C'est vrai que cette fois-ci tu as surement eu de la chance avec moi ^^

C'est drôle ?! Elle avait dit ça comme si elle n'avait pas d'ami ... Ben c'est pas grave car même si elle n'en a pas, elle a Esther comme amie. Enfin Esther voudrait que ca se passe comme ça. C'est quand même bizarre car a première vue, Sydney a l'air d'être sympathique et en plus quand tu la connais, elle est même très cool ! Mais bon c'est sa vie privée et Esther ne préfère pas trop l'interroger de peur de la brusquer.[i]

[i]C'est à un moment ou on s'attend le moins que nous arrive les pires comme les meilleures surprises. D'ailleur, c'est maintenant que Sydney fit un signe de tête pour dire que Marina se rapprochait. C'est là qu'elle proposa une brillante idée, qu'Esther accepta tous de suite. Elles étaient toutes les deux exitée comme des folles. Sydney se mordait même la lèvre tellement elle était exitée. Marina s'approcha et commença à parler. Mais on l'écoutait pas, on fesait semblant de faire la conversation. Et c'est à ce moment, que sans le faire exprès, ou pas, Sydney accrocha le string de la pimbêche avec son bracelet d'un mouvement de bras. Ensuite, sans le faire exprès ou presque, elle leva le bras.


Un cri strident se fit alors entendre dans le couloir. Les deux jeunes filles étaient mortes de rire, tandis que Sydney essayait d'articuler ses excuses. Mais malgré ça, Esther et Sydney se marraient toujours, provoquant le rire de tous ceux présent dans le couloirs (10 personnes quoi ^^).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yourotherlife.my-rpg.com
Sidney Johnson

avatar

Féminin Nombre de messages : 86
Age : 27
Date d'inscription : 13/06/2008

Rock-Magik
Niveau magique:
70/100  (70/100)
Relations ::
Année d'étude: Cinquième

MessageSujet: Re: inflating doll's [Libre]   Lun 14 Juil - 15:09

Esther assura à la petite rousse qu’elle aurait sa revanche, se dont elle ne doutait absolument pas étant donné que la pimbêche était non loin d’elles en train de les regarder d’un œil mauvais, ce à quoi Sidney avait répondu par un coucou de la main. Puis elle rit continuant la conversation avec sa nouvelle amie. Lorsqu’elle afficha une mine boudeuse en référence à sa petite vie bien plate, La petite brune lui dit qu’avec elle dans sa vie sa n’allait plus être pareil ! Ce que notre protagoniste espérait !

-Je l’espère bien ! Oh et puis je m’en fait pas pour sa t’as l’air cool comme fille pas comme la blonde qui n’arrête pas de nous regarder…elle prépare un sale coup j’en suis sure…mais elle s’en tirera pas comme ça !

Offrant un clin d’œil à la jeune femme. Quant à sa petite remarque personnelle qu’elle avait involontairement prononcée à voix haute, la petite brunette lui en toucha un mot, et Sidney fit les gros yeux en hochant la tête de haut en bas. Un nouveau fou rire éclata puis les deux jeunes filles remarquèrent le moineau sans cervelle qui s’approcher en tortillant ses hanches. La suite, vous la connaissez !

Reprenons donc l’histoire ou nous l’avons laissé, Marine est morte de honte, Sidney essaye de présenter de fausses excuses mais ça lui est bien difficile et bien égale puisqu’elle est morte de rire et Esther de même est pliée en deux.

Voyant autour d’elle une dizaine de personne les yeux braqués sur elle et tout aussi hilare que ses deux adversaires, Marina fichu le camp, tien ? Elle pleurait ? Sidney se stoppa, de toute manière elle l’avait bien cherchait, mais elle n’aimait pas voir les gens pleurer. Elle la laissa tout de même filer.

Un enseignant non loin de la qui était dans la salle des profs s’approcha des deux jeunes femmes avec un regard hautain à en faire fuir plus d’une !

-Mes demoiselles, n’avez-vous pas honte de ce que vous venez de faire ?! Cette pauvre fille vient d’avoir la honte de sa vie ! Allez lui présentez des excuses illico sinon sa sera des devoirs en plus pour vous !

Un sourire d’excuses aux lèvres la rousse et la brune regarder le professeur avec un air tellement innocent, qu’il radoucit ses traits faciales. Sidney, d’une voix tremblante plus pour se retenir de rire que par peur ou par crainte tenta une explication, complété par la roussette par la suite.

-Mais…monsieur…mon bracelet s’est accroché et je n’avais pas vu ! J’étais en train de parler avec Esther ici présente alors…

-Bon…et bien allez au moins vous excusez…
-Oui monsieur ! un Répondirent-elles à l'unisson.

C’est en se lançant toutes deux un regard complice qu’elles se dirigèrent vers les toilettes de l’établissement pour y trouver leur chère amie. Sur le chemin, qui était bien court malheureusement elles imaginaient tous les scénarios possible :

-À ton avis quand elle va nous voir arriver comment elle va le prendre

Ne pouvant plus se retenir, Esther et Sid rire encore rien qu’en imaginant la tête que ferait cette sale peste de blonde qui voudra surement se venger elle aussi. En y repensant, Sid avait eu sa revanche, elle en sourit car elle n’avait pas été seule pour partager se moment de pure délire qui plus est une fille qui lui ressemblait drôlement.

Une fois arrivait devant la porte, elles se jetèrent un nouveau regard avec de souffler un bon coup et de pénétrait dans la pièce.

-Marina ?


On entendait quelqu’un pleurer, ce qui étonna fortement Sidney car elle ne se serait jamais cru capable d’être méchante avec quelqu’un, mais bien entendu elle l’avait méritait. Une fois la jeune femme trouvait, elles virent que tout le mascara de la cruche de service venait de couler…Sidney s’en mordit la lèvre pour ne pas rire.

- Bon…aller c’est pas si grave ! Et puis faut dire que tu l’avait bien cherché…

Aucune réponse ne sortit de la bouche de la petite blonde. Néanmoins, elle arrêta ses pleures et hoquetait bruyamment. Sidney regarda alors Esther, se demandant ce qu’elles devaient maintenant faire. Etaient-elles allées trop loin ? Ou est-ce simplement un piège ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://skins-rpg.forumactif.org
Esther Skylle
She's Rebel
avatar

Féminin Nombre de messages : 381
Age : 24
Localisation : Chez M0ii' ;)
Humeur : Fantastic !
Date d'inscription : 27/04/2008

Rock-Magik
Niveau magique:
50/100  (50/100)
Relations ::
Année d'étude: Deuxième

MessageSujet: Re: inflating doll's [Libre]   Mar 15 Juil - 22:52

    L'I-Pod de Sydney lui jourait-il de mauvais tour ? Non pas de si mauvais que ça ... Par exemple, la rencontre avec Esther ! Marina les regarde ? Boh, Esther va vraiment lui foutre une raclée elle même si elle ne se calme pas. Sal pimbêche ... Mais quand Esther dit que la vie de Sydney ne sera plus pareil, elle le dit vraiment. Esther ment rarement, et là, elle ne mentait pas. C'est une des qualitées que ses amies apprécient chez elle, sa franchise.

    - Merci c'est gentil ! Elle nous regarde ? Attend la sale tête que je vais lui faire ... Non ! Non, Esther calme-toi.

    Elle venait de se prendre un fou rire, mais je ne sais plus pourquoi --' Marina continuait avec ses petits regards vers elles et Esther commecaient vraiment à surchauffer.

    Mais comme l'a fait Sydney, reprenons à l'histoire de maintenant. Sydney avait plus q'humilier cette "pauvre Marina". Esther ? Elle était plié en deux tellement elle rigolait. Elle n'avait jamais autant rit d'une connerie qu'elle avait faite.

    Tous les gens présents dans le couloir se foutait de la tête de Marina. Ce qu'elle fit ? Elle parti, en courant ... Esther vu quelques larmes coulé sur sa joue. Elle stopa net, en même temps que Sydney. Elle n'aimait pas voir les gens pleurer, que ce soit ces amis ou ces ennemis. D'un côté, elle l'avait bien cherché et Sydney lui avait donné une superbe leçon.

    OO ! Quand on dit que les surprises arrive toujours quand on s'y attend pas. Maintenant, voila qu'un prof, qui trainait surement pas très loin, arrive près des deux jeunes filles. Il faisait presque peur ...


    - Mes demoiselles, n’avez-vous pas honte de ce que vous venez de faire ?! Cette pauvre fille vient d’avoir la honte de sa vie ! Allez lui présentez des excuses illico sinon sa sera des devoirs en plus pour vous !
    -Mais…monsieur…mon bracelet s’est accroché et je n’avais pas vu ! J’étais en train de parler avec Esther ici présente alors…
    -Bon…et bien allez au moins vous excusez…
    - Oui monsieur !
    Répondèrent Esther et Sydney en coeur[/i$

    [i]Les deux jeunes filles se dirigèrent vers les toilettes sous les yeux du professeur. Les filles se lancèrent un regard complice, s'imaginant la scène qui allait suivre dans les toilettes.


    - Bo j'en sais rien mais faudrait quand même resté sur ces gardes.

    Devant la porte, elles se regardèrent et respirèrent bien fort. Bon, elles rentrent ...

    - Marina ?
    - Ououh Marina ?

    On entendait des pleures qui s'arrêtèrent au bout d'un moment, quand Sydney se mit à parler. Maintenant la blonde hoquetait bruyamment. Esther n'avait jamais été aussi dur avec une personne, mais si c'est une ennemie. Elle eut quand même un petit pincement au coeur, mais s'arrêta net. Elle l'avait cherché et mérité. Toujours pas de réaction de la part de la blonde. Aurait-elle été trop loin ? Que mijotait-elle ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yourotherlife.my-rpg.com
Sidney Johnson

avatar

Féminin Nombre de messages : 86
Age : 27
Date d'inscription : 13/06/2008

Rock-Magik
Niveau magique:
70/100  (70/100)
Relations ::
Année d'étude: Cinquième

MessageSujet: Re: inflating doll's [Libre]   Ven 18 Juil - 13:46

Sid s’assit sur le bord d’un lavabo juste en face des toilettes où se trouvait Marina. Elle croisa ses mains, se mordillant la lèvre puis regarda d’un air assez méfiant et interrogateur Esther. Toutes deux restaient méfiante se demandant si la petite blonde l’avait réellement prit mal ou si ça n’était qu’une farce. Pour en avoir le cœur net, la rouquine engagea la conversation.

-Dit…Marina…c’est nous ou il y a autre chose parce que…comme je te l’ai déjà dit…c’est toi qui l’avait cherché au départ…
-Je sais…m..mais je..j’arr…arrive pas à…cro…croire que…vous..ay..ayez fait ça…dev…devant tout le mo…monde !
-C’est nouveau ça ? Tu as le droit de nous humilier et nous on doit pas te rendre la monnaie de ta pièce ?
-C’est…c’est juste que…j’ai..une répu…tation et vous…

Esther et Sidney se regardèrent de nouveau, puis levèrent les yeux au ciel. Décidément la jeune fille se croyait au dessus de tout le monde. Une vraie petite cendrillon égarée dans ce monde de brute ! Non mais sérieusement il y en a je vous jure…

Sidney laissa Esther parler, sachant très bien qu’elle ne sera pas violente dans ses propos mais lui fera clairement comprendre que tout le monde est au même niveau ici. Voyant que la jeune femme s’essuyais lamentablement les yeu avec ses mains et se foutait plus de noirs qu’elle n’en enlevait sur son visage, la roussette eu pitié et se releva de son accoudoir provisoire pour récupérer un peu de papier toilette dans une des cabines.

Elle tendit le papier à Marina, qui lui offrit un sourire dégouté et n’osait même pas prendre ce que la jeune femme lui donnait. C’est en soupirant que Sid insista.

-Marina c’est du papier…sa ne sert pas seulement à s’essuyer après avoir fait ses commissions…

Cette fois ci, notre protagoniste ne pu s’empêcher de rire. Heureusement pour elle, Marina ne jouait plus les susceptible pour l’instant. Marina n’avait pas l’air d’être convaincue, ce qui gênait la petite rouquine et commençait à l’irritait, mais elle ne pouvait lui en vouloir…comme on dit c’est par l’éducation qu’on est ce qu’on est. Du coup, la blonde est à moitié pardonnée.

-Tu sais…c’est soit tu essuies tes joues et tu ressors sans avoir de noirs aux yeux…soit tu reste avec le noir étalés sur la moitié de ton visage…et la petite scène de tout à l’heure ne sera rien comparé à celle qui tu risque de provoquer en sortant comme ça…tu choisis…


Amusant non ? La petite blonde s’empressa de récupérer rapidement les bouts de papiers arrachés que tenait Sidney. Esther rigola ouvertement et s’en suivit les rire de Sidney. Il n’y avait rien de méchant bien entendu, même si Marina avait l’air de douter à présent. Elle renifla, se moucha puis se regarda dans la glace en se relevant du siège. Elle remercia de la tête les deux jeunes femmes et sortie sans dire un mot. Profitant de cet instant pour souffler un coup et ainsi parler un petit peu seules, Sid fit une remarque.

-Il était temps ! Pfiou…c’était assez bizarre et pesant !

Après avoir rit un petit moment sans s’être ouvertement moqué des gestes et réactions de leur ennemie, Esther et Sidney sortirent à leur tour des toilettes. De l’autre côté de la porte, sur le mur d’en face se dressait Marina et ses deux sbires pom pom. Elles les regardaient d’un air menaçant, comme des moins que rien. Pourquoi aurait-elle changé après tout ?Sidney soupira de nouveau ne calculant même plus les 3 gamines coincées dans des corps de femmes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://skins-rpg.forumactif.org
Esther Skylle
She's Rebel
avatar

Féminin Nombre de messages : 381
Age : 24
Localisation : Chez M0ii' ;)
Humeur : Fantastic !
Date d'inscription : 27/04/2008

Rock-Magik
Niveau magique:
50/100  (50/100)
Relations ::
Année d'étude: Deuxième

MessageSujet: Re: inflating doll's [Libre]   Mer 13 Aoû - 2:09

    Sidney s'asseya sur la lavabo en face des toilettes où était l'autre andouille, vite rejoint par Esther. Elle se mordait la lèvre, levait les yeux au ciel, et lancait des regard interrogateur à la jeune rousse assise à côté. Marina était une fille capable de tous pour se venger, même des pires horreurs, et même si elle doit être virée de l'école. Ce n'est pas qu'Esther avait peur, mais elle stressait quand même, un tout petit peu. Elle croisa les bras, tout en réfléchissant. Avait-elle si mal prit la petite farce que les deux jeunes lui avait fait ? Elle en avait déjà marre d'être assise, et elle se leva. Elle commenca à faire les cent pas, tout en écoutant Sidney discuter avec l'autre andouille.

    - Dit…Marina…c’est nous ou il y a autre chose parce que…comme je te l’ai déjà dit…c’est toi qui l’avait cherché au départ…
    - Je sais…m..mais je..j’arr…arrive pas à…cro…croire que…vous..ay..ayez fait ça…dev…devant tout le mo…monde !
    - C’est nouveau ça ? Tu as le droit de nous humilier et nous on doit pas te rendre la monnaie de ta pièce ?
    - C’est…c’est juste que…j’ai..une répu…tation et vous…

    " Ca y est, ça recommence ! "


    Elle ne put s'empêcher de dire cette phrase. Les gens comme Marina, qui se prennent pour le nombril du monde, l'inssuportent à un de ces points ! Sydney et Esther se regardèrent, de nouveau, et levèrent les yeux. C'est parfois déséspérant de voir les gens dans cette état, l'état où ils se sentent populaire et veulent le montrer. Attention, j'ai bien dit se sentir, pas être.Elle ne put s'empêcher de prendre la parole pour rappeller à cette Marina, qu'elle n'est pas le nombril du monde, et que tout le monde est au même niveau ici, qu'elle le veulent, ou non. Il n'y a pas de raison pour qu'elle soit une "populaire" ! Ou alors, tous le monde le devient ... Elle n'était pas agressive en parlant, mais elle n'était pas non plus sur un ton très sympathique.

    " Toi, faut vraiment que tu comprenne que t'es pas toute seul ici, que t'es pas la personne qu'on doit respecter plus que les autres. On est tous au même niveau, et il n'y a pas de raison que ça change parce que Madame a envie d'être a un niveau plus haut que les autres. "

    Les deux autres se taisaient, sachant qu'Esther n'aimerait pas être interrompue pour une bêtise. Marina avait l'air d'avoir compris, mais on n'est jamais sûr de rien avec cette fille. Elle s'essuyait lamentablement les yeux, avec ses mains, et se mettait plus de noir sur la figure qu'elle n'en aurait voulu. Bien gentillement, Sydney lui proposa du papier. Vous savez, un bon truc qui sert pour essuyer le maquillage dans la figure. Elle lui tenda le papier. Bien sûr, la blonde l'a regarda d'un air dégouté, comme si on lui avait proposer quelque chose d'horrible. Sydney et Esther soupirèrent, et en même temp. La roussette insista, et la blonde finit par accepté.

    Elles ne purent s'empêcher de rire. Heureusement, la blondinette n'était plus vraiment susceptible. Elle n'avait pas l'air très convaincue par le papier, croyant sûrement qu'il y avait un piège dedans. Esther soupira une nouvelle fois. Mon Dieu, elle peut vraiment être bête parfois ! Contrairement à elle, Sydney et Esther pouvait faire preuve de gentillesse avec les autres personnes. Toujours pas convaincue ... Mais Sydney trouva les bons arguments, soit elle essuie ses yeux, et elle ressort des toilettes normalement, soit elle reste comme ca et elle provoque une chose encore plus ridicule que l'autre.

    Marina accepta donc, et rapidement. Esther ne s'en empêcha pas, elle ria ouvertement. C'était quand même parfois si amusant de voir des filles comme ça. Marina alla jeter un coup d'oeil à son visage, remercia les filles de la tête, et s'en alla sans dire un mot. Elles profitèrent de cet instant de liberté pour souffler un coup, et parler ouvertement. Sydney ne put s'empêcher de faire une remarque, à laquelle elle réponda de suite.


    " Alors là, je ne te contredit pas ! Mais j'ai une mauvaise impression, elle prépare un sale coup dès qu'on sort. Rrrranh et puis, deux de mes potes m'attende dehors, ils lui ficheront la trouille ! "

    Après s'être ouvertement moqué des faits et gestes de leur ennemies d'un jours, Sydney et Esther s'empressèrent de sortir des toilettes. Sur le mur à côté de la porte, se dressait l'autre andouille et ses deux sbires pom pom. Son pressentiment était vrai, et elle allait aller elle même leur réglé leur compte, à toutes les trois en même temps. Esther fit mine d'avancer, le point en l'air, s'apprêtant à taper. Esther a toujours été une fille très menacante quand elle le voulait, et là ... Son air fit sursauté une des sbires de Marina. Esther s'arrêta et ne put s'empêcher de rire, tellement c'était ridicule. Elle revena près de Sydney et s'empressa de lui chuchoter à l'oreille un de ses plans.

    " Viens avec moi près de mes potes. Si elles arrivent, ils leur flanqueront la trouille et elles nous foutrons la paix pour un bon bout de temp. Ou alors, on se bat avec elle, ce qui sera facile, et on se fait virer. Franchement, pour la deuxième solution, elles n'en valent pas la peine, je t'assure. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yourotherlife.my-rpg.com
Sidney Johnson

avatar

Féminin Nombre de messages : 86
Age : 27
Date d'inscription : 13/06/2008

Rock-Magik
Niveau magique:
70/100  (70/100)
Relations ::
Année d'étude: Cinquième

MessageSujet: Re: inflating doll's [Libre]   Dim 16 Nov - 16:20

Une fois la petite blonde partie, Esther et Sidney soufflèrent un bon coup, échangeant quelques mots. Cette situation avait été très désagréable aussi bien pour les deux jeunes femmes que pour la pom pom surement, à l’exception que pour les deux élèves, aucun arrière goût ne resterait. Lorsque Esther avertie la rouquine qu’il risquait d’y avoir du grabuge à la sortie des toilettes, celle-ci ne s’étonna même pas. Elle sourit, amusée par le comportement atypique ou peut être stéréotypé de la poupée Barbie. Bien sur, elle restait prévisible, c’est ce qui changer tout avec ce genre de personne.

-Sa m’aurait étonné qu’elle ne tente rien, en plus d’être une poupée Barbie ignoble et sans cervelle voila que se rajoute l’absence de valeurs morales et l’hypocrisie ! Ça me ferait presque penser à Don Juan version femme !

Vive les références bien sur ! Sidney assimilé Don Juan à un hypocrite, exactement ce qu’il est et bien sur à un homme doté de valeurs qui n’en sont véritablement pas ou bien tout simplement dépourvu de bon sens et de conscience. Ce qui était sur, c’était que sur ce point, Marina et lui était semblable. Un stéréotype à l’état pur. Elle fit un clin d’œil à Esther puis poussa la porte de la pièce d’une main, constatant, presque contente que la blondasse les regardait avec dédain. Esther proposa à la rouquine de se joindre à elle avec ses amies pour ne pas être embêtée, bien sur c’était tentant.

-Pas de problème, la première solution me semble la mieux, je ne me salinerait pas les mains sur des pom pom !

La fin de sa phrase avait été accentuée pour que leur ennemie commune entende. De plus, Sidney avait parfaitement bien imitée la jeune femme, aussi bien dans son accent démesurément abondant en –e et ses gestes beaucoup trop fréquents et inutiles. La rousse mis ses mains dans ses poches, avançant tranquillement au coté d’Esther. Elle salua les deux amies de la jeune femme tout en surveillant du coin de l’œil la petite blonde.

-Dites, ça fait combien de temps qu’elle est là Marina ? Non parce qu’elle a pas du s’apercevoir que la plupart des membres de l’établissement était des artistes avant tout, on a pas besoin de pom pom c’est une école de musique…

Cette remarque pouvait être prise comme une menace ou bien un moyen de faire exclure la petite blonde de l’académie mais loin de Sidney l’idée d’être aussi cupide que celle-ci. En fait, il s’agissait plus d’une pensée qui avait franchie le seuil de ses lèvres. Bien sur, on pouvait se demander pourquoi Marina était dans l’établissement, la fille d’un enseignant ? Du directeur ? Qui sait, elle n’avait vraisemblablement rien à faire ici, surtout que la popularité vu par cette jeune femme est l’inverse de ce que les jeunes ici considèrent comme cool. Les artistes prônent les artistes pas les pom pom.
Elle soupira, voyant qu’aucune des sbires ni même la reine des blondes ne s’approcherait tant elles redoutaient le petit groupe. C’était mal connaître Sidney que de roder autour d’elle et de ses amies, l’unique présence de Marina l’insupportait. Elle se dirigea donc vers la blonde avec un regard plus qu’agacé et assura les autres qu’elle reviendrait entière.


-Bon, deux secondes…sa m’énerve.

La guitariste s’approcha de Marina, qui prit une position assez ridicule, main sur la hanche jambe tendit et tête penchée.

-Qu’est ce que tu veux ?
-Que tu arrêtes immédiatement de chercher des poux à tout le monde !
-T’es gonflée ! C’est toi qui as cherché au départ !
-Et c’est moi qui suit gonflée alors qu’elle dit des absurdités aussi énorme que sa tignasse -_-‘
-Mais je te permets pas pour qui tu te prends ?
-Bref, moi si je me permets. Un conseil, je me prends pour personne mais toi apparemment tu n’as pas compris qu’à cette académie, les musiciens comme moi faisait la loi, alors tu vas gentiment déguerpir de mon champ de vision avant que je ne te pète un bras !

Mâchant un nouveau chewing gum tendu par l’une de ses deux clones, la poupée retroussa les lèvres comme pour lui lancer un défi. Elle ne l’en croyait pas capable ou faisait elle la téméraire ? Avec un rictus qui en disait long sur sa pensée, la rouquine répliqua, comme précédemment avec un ton froid mais pas menaçant, juste préventif :

-Tu tiens vraiment à finir avec un plâtre sur le bras ? Se serait moche n’est ce pas ?

Tout en prononçant cette phrase, Sidney fit craquer son cou. Elle ne comptait pas la frapper bien entendu ce n’était qu’une manière d’intimider et de parvenir à ses fins. Cela marcha à merveille ! Avec un air dégoutée et plutôt apeuré, la blonde s’en alla illico en claquant des doigts pour que les deux autres pimbêches la suivent.

Elle revint en se frottant les mains comme pour signaler que le problème était réglé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://skins-rpg.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: inflating doll's [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
inflating doll's [Libre]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ? Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rock-Magik :: Rock Magik :: L'académie :: Les couloirs-
Sauter vers: